Quel traitement pour l’eau ?

C’est un geste anodin et tellement banal lorsque l’on a soif de tourner le robinet et de boire de l’eau immédiatement pour nous désaltérer. Pourtant, avant que l’eau ne soit potable, celle-ci passe par de nombreux traitements.

D’où provient l’eau destinée à l’usage domestique ?

De nos jours, l’accès à l’eau potable est tellement facile que de nombreuses personnes en oublient la provenance de cette eau qui fait dorénavant partie intégrante de la vie quotidienne et dont on ne peut plus s’en passer. Selon la région, l’eau potable que l’on utilise quotidiennement provient généralement de deux sources principales à savoir les eaux dites de surfaces comme les lacs, les rivières, les cours d’eau ou encore les étangs. Mais l’eau potable peut aussi être extraite des sous-sols, via les nappes phréatiques souterraines, à l’aide de forages ou de puits. Dans les deux cas, c’est l’eau de pluie qui alimente ces deux réservoirs naturels et c’est pour cela qu’en temps de sécheresse, particulièrement en période estivale, le niveau des eaux de surface baisse. Cela menace ainsi l’approvisionnement en eau d’une ville, d’un département où d’une région. Dans certaines situations aussi, en cas de rareté d’une source d’eau douce, l’eau potable peut-être obtenue de la déstalinisation de l’eau de mer.

Qu’entend-on par eau potable ?

Avant d’alimenter nos robinets, l’eau est pompée ou prélevée de ces réserves naturelles, seront stockés dans des réservoirs, puis traités avant d’être distribué dans un immense réseau de tuyau souterrain, par l’intermédiaire de stations de pompage. L’on qualifie donc l’eau de potable, une eau qui déjà en amont a subi de nombreux traitements, pour celle-ci soit propre à la consommation, ainsi qu’à l’utilisation domestique, sans que l’eau représente un danger pour la santé. Une eau potable ce devra donc être incolore, inodore et sans saveur. En ce qui concerne la législation française en matière de portabilité de l’eau, c’est loi sur l’eau du 3 janvier 1992 qui réglemente ainsi le taux de radioactivité, de produits chimiques ou encore de microbes présent sans l’eau. Une eau qui contient plus de 10 microgrammes de plomb par litre est par exemple impropre à la consommation. Qu’en est-il du traitement de l’eau ?

En quoi consiste le traitement de l’eau ?

Que ce soit pour l’eau de surface ou souterraine, un traitement de l’eau est nécessaire, avant que celles-ci soient potables. Dans un premier temps, le traitement consistera à débarrasser les déchets solides dans l’eau par un tamisage sur d’immenses grilles. Après ce premier filtrage, l’on passera à la floculation qui est le décantage des sédiments et les suspensions présentes à l’aide de produits chimiques. Ce sont des coagulants qui auront pour tâche de réunir toutes petites particules en de seuls et uniques blocs de flocons. À cause de leur poids, les flocons déposeront par la suite dans le fond de la cuve de décantation. L’eau est une deuxième fois filtrée pour subir une opération de désinfection qui éliminera les micro-organismes, les algues et les bactéries. En effet, ce sont souvent ces éléments qui modifient la couleur et odorisent l’eau. C’est seulement après la désinfection que l’eau devenue potable est stockée et distribuée sur les réseaux domestiques.